La coupe radiale

La coupe radiale appliquée aux voiles d'ombrage est l'une des innovations les plus marquantes de ces dernières années...

Les types de coupe d'une voile

Tous les tissus couramment utilisés pour la production de mobilier d'intérieur et d'extérieur sont produits en rouleaux, qui peuvent avoir des largeurs différentes.

Ces rouleaux sont ensuite coupés et cousus pour emballer le produit fini.

Cependant, il existe deux manières différentes d'assembler les « panneaux » de tissu qui composent une voile : coupe « droite » aussi appelée coupe croisée (cross cut) ou coupe radiale.

La coupe "droite" est certainement la plus rapide et la moins chère, elle permet un montage rapide et réduit tout gaspillage de tissu.
Jusqu'en 1983 toutes les voiles étaient fabriquées avec ce système qui assure économie et bonnes performances. Il faut certes souligner cependant qu'en raison de la faible raideur développée par cette coupe, la voile perd de sa vigueur d'un point de vue performance.

Voile avec coupe "cross-cut"

La coupe radiale

La révolution s'opère en 1983 avec Tom Schnackenberg « sails-designer » du consortium « Australia II » ; Tom profite de l'avènement des traceurs de découpe modernes et des logiciels de conception.

Les voiles à coupe radiale sont produites avec beaucoup plus de coupes et nécessitent donc un plus grand nombre de coupes et de coutures, augmentant également le gaspillage du tissu. Cependant, ils garantissent une meilleure tension car chaque barrette est capable de "transporter" la force appliquée aux extrémités.

C'est comme si chaque petit triangle devenait porteur d'un vecteur force, qui du haut de la voile pointe vers le centre. Ce vecteur est accompagné de la force de 4-5 autres petits vecteurs. Tous ces vecteurs ne trouvent pas de "barrières" et pointent droit vers le point où la force peine à atteindre, c'est-à-dire le centre de la voile.

Par rapport aux coupes "traversées" qui "bloquent" la propagation de l'effort, la diagonale de jonction, en revanche, lui permet d'atteindre exactement le point le plus délicat. En parvenant à "répartir" la force, on pourra faire en sorte que chaque blessure soit soumise à la tension dont elle a besoin pour rester en tension. Il faut donc souligner que la radiale permet d'avoir une voile plus rigide, moins souple sous charge et avec une durée de performance plus élevée : elle travaille naturellement de manière plus homogène.

Les voiles nautiques

Si vous regardez les voiles nautiques des bateaux de course, vous remarquerez qu'elles sont radiales, ou plutôt tri-radiales puisqu'elles doivent couvrir d'immenses surfaces.

A partir de ces photos, vous remarquerez à quel point les bateaux de course modernes utilisent des coupes et des constructions encore plus complexes, car les logiciels poussent toujours en avant et parviennent à mélanger les fibres et les méthodes de production, mais la base est toujours une coupe radiale !

Coupe membranaire

Coupe radiale

Produit ajouté à la liste de souhaits
cookie